Verte d’amour: jalousie et papillons

Je suis de celles qui ont mis du temps à se mettre en couple.

Les amours de collège ou de lycée n’ont pas existé chez moi. Pour une fois plutôt prudente dans mes choix (probablement à cause de ces histoires d’amour idéalisé qui dure toute la vie), je me suis aventurée dans la fondation d’un couple la vingtaine passée, bien après les flirts universitaires et les rêves adolescents.

Durant ces deux décennies et quelque seule, à voir les couples se former et se déformer sous mon nez, j’ai énormément réfléchi à mon rapport au couple et à l’amour.
S’il y’a une chose dont j’ai toujours été certaine, c’est que pour savoir « qui choisir », il fallait que je sache « quoi chercher » dans un couple qui me ferait quitter « l’indépendance » de la célibataire endurcie que j’étais.

Si le célibat m’allait comme un gant, je ne manquais pas d’amour à donner et Dieu ce que j’en ai créées de belles relations. Des filles, des garçons, des jeunes, des vieux, dans ma famille ou dans mon entourage universitaire, j’ai toujours su créer de belles relations, fortes et longues, avec les gens dont j’aimais la personne et la compagnie. Mais le couple étant la norme, j’ai parfois commencé à me poser des questions, à la Céline Dion: « D’amour ou d’amitié ? ».

Dur dur de répondre à cette question quand on se rend compte qu’on ne connait pas vraiment la véritable différence entre les deux.
Alors j’ai réfléchi, prenant au maximum la distance avec les hormones de mon adolescence, jusqu’à réussir à arriver à une conclusion qui ne me donner pas l’impression d’être un mensonge que je tentais de me convaincre.

L’amour et l’amitié, n’est ce pas la même chose: de l’amour tout court ?

On aime la personne, on s’en inquiète tendrement, on lui souhaite le meilleur et on va parfois tenter de le lui chercher nous même. Tant de visages apparaissent dans mon esprit quand je pense à ce sentiment qui me fait chaud au cœur. Alors quoi, l’amour serait le sentiment lorsque cette sensation de chaud au cœur descend aussi sous la ceinture ? Mais quid de mon premier amour, quand j’étais enfant et que je pensais que les bébés arrivaient dans le ventre des mères après un passage chez le docteur, ce n’était que de l’amitié ?

Et si ces deux mots n’étaient là que pour nous imposer, au sein même de l’intimité de notre cœur aimant, des fausses différences aboutissant à acceptations et interdits sociétaux ?
Voilà le pari que j’ai décidé de prendre quelques années avant ma majorité et plus jamais je n’ai joué à ce jeu malsain qui consiste à mettre des mots génériques à des relations uniques.

Sur nos relations, on y met des sentiments et on y crée des moments à garder au cœur de notre âme. C’est tout.

Lorsque j’en parlais, la majorité du temps, on me disait que cette vision presque utopique et « trop parfaite » changerait lorsque je serai en couple. Ainsi le couple serait l’amour agrémenté d’un supplément possessivité ? On n’aimerait très très fort plus qu’une seule personne lorsqu’on serait en couple ? Très peu pour moi.

En grandissant, j’ai entendu parlé du polyamour, le fait d’aimer plusieurs personnes à la fois, et très vite dans mon esprit, c’est apparu comme une évidence:
si d’amour ou d’amitié était une fausse question pour mettre la romance unique et exclusive au dessus de l’amitié, l’amour unique n’est elle aussi qu’une construction qu’on a bêtement mis comme règle universelle sans que tout ça soit réellement naturel.

Si on accepte sans trop de soucis que nos amis aient d’autre amis, pourquoi ne pas accepter que nos amours aient d’autre amours ?

Aimons-nous pour le plaisir de donner et recevoir ou aimons-nous pour posséder quelqu’un ?

Et puis très honnêtement:

Comment en vouloir à un cœur d’être trop grand pour une seule personne ?

L’amour peut se colorer en rouge passion, en rose douceur, en blanc innocent, en jaune joyeux, mais certainement pas en vert jalousie.

Publié par Noor

Jeune Femme, Banlieusarde-Bohémienne, Sage-Femme en cours de construction.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :